Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:35

clause de conscienceDans le Loiret, 55 maires ont signé l'appel lancé par le collectif Maires pour l’enfance, en soutien aux élus qui refusent de marier civilement deux personnes de même sexe, au nom de leur liberté de conscience (voir ci-dessous la liste publiée par La République du Centre du 18 octobre 2013) voudraient qu'une « clause de conscience » leur permette de refuser de célébrer des mariages civils entre deux personnes du même sexe. Et si demain, un maire FN ou autre demande le même droit pour refuser d'unir : des nains, des obèses, des personnes handicapées, des musulmans, des juifs, des rom, des sans-papiers, des noirs, des blancs, etc. ? 

Certes François Hollande avait lui-même évoqué cette possibilité, avant de se rétracter. Mais le mal était fait.

A ma connaissance, la dernière fois que des élus de la République ont fait valoir leur clause de conscience, c'était pour refuser de donner les pleins pouvoirs au gouvernement pronazi de Vichy. Certains, comme Jean Zay, alors député du Loiret, l'ont finalement payé de leur vie. Ils défendaient la République et ses valeurs : liberté, égalité, fraternité. Ces maires-là au contraire, se battent contre une liberté nouvelle, contre une loi de la République, pour avoir le droit de discriminer et de stigmatiser. 

Cependant, saisi à ce sujet d’une question prioritaire de constitutionnalité par un certain nombre de maires récalcitrants, le Conseil constitutionnel, dans sa grande sagesse, a débouté ces « factieux », considérant « qu'eu égard aux fonctions de l'officier de l'état civil dans la célébration du mariage, le législateur n'a pas porté atteinte à leur liberté de conscience ». 

Ces élus de la République, que personne n’a forcé à être à la place où ils sont, doivent donc désormais se soumettre ou se démettre, la seconde solution étant une manière plus digne et plus courageuse de faire jouer ce qu’ils considèrent comme une clause de conscience. 


Partager cet article

Repost 0
Pascal Martineau - dans Loiret
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Pascal Martineau
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.

logo ecrivain 

Découvrez mon activité d'écrivain public agréé

 

Président de  l'Academie des écrivains publics de France

Recherche

Le temps qui passe

Archives

Faites connaître mon blog

J'invite les lecteurs occasionnels ou réguliers qui ne sont pas encore abonnés à le faire ("Recevoir des alertes" ci-dessous). Vous serez ainsi automatiquement informés de la publication d'un nouvel article. Le désabonnement est aussi simple que l'abonnement.

J'invite celles et ceux qui sont déjà abonnés - et je les en remercie par avance - à faire connaître mon blog en utilisant le module "recommander ce blog" ci-dessous.