Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 18:16

C’est à croire que TF1, en précurseur du genre, a voulu appliquer les recettes de la « télé réalité » au show de Nicolas Sarkozy. Questions préparées d’avance, acteurs-citoyens triés sur le volet, journaliste-animateur potiche : direct mis a part, tous les ingrédients étaient réunis pour transformer « Paroles de Français » en un « Le président-parle-aux-Français-en-faisant-semblant-de-les-écouter ». Un des ces Français représentatifs a vendu la mèche le lendemain, confirmant ce que chacun savait déjà : au dernier moment, « on » leur a demandé de changer le sujet de leurs questions. Grogne de magistrats oblige, il fallait parler sécurité. Au diable les vraies préoccupations de nos concitoyens, ils n’étaient convoqués là que comme prétexte.
Rien d’étonnant, bien entendu, que ce soit TF1 qui se prête à ce jeu de dupes. Mais si les reality-shows nous trouvent en général plus dégoutés qu’inquiets, cette sinistre parodie de démocratie, laisse, une fois de plus, un goût amer. Encore le président de la République a-t-il pris le soin de ne pas faire, comme l’an passé, à chacun des participants, des promesses personnelles qu’il n’a pas eu, ensuite, la délicatesse de tenir.
Au moment où la parole se libère de l’autre côté de la Méditerranée, on ne peut qu’être effaré par cette mascarade, qui, sous l’emballage grossier de la démocratie directe, confisque la démocratie tout court.
L’humoriste Anne Roumanoff, citée par Jean-Pierre Sueur, a parfaitement résumé le bilan de cette soirée télévisuelle : « Anne Roumanoff, explique le sénateur socialiste, a regardé Nicolas Sarkozy jeudi soir et a zappé avec les chaînes qui présentaient les foules d'Egypte. Elle en a conclu que le premier "racontait des histoires" cependant que les secondes "faisaient l'histoire" ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernard ARLOT 15/02/2011 01:24


Merci Pascal pour ces informations, et aussi d'être le porte parole de ce que beaucoup pensent bas , alors que nous avons intérêt à commenter véritablement. C'est en effet inquiétant que M. le
Président de la République s'adonne a ces jeux télé-visuels et on peut se demander à qui profite ce commerce et quels sont leurs enjeux.
Peut être que le conseil constitutionnel devrait sortir de sa réserve et donner les orientations correctes à cet exécutif déboussolé par sa vision tronquée et son manque de lucidité devant des
désirs qui vont à l'encontre du bien commun , et qui avec des dérives instrumentalisées peuvent mener au pire.
Il n'y a plus de souhaits à emettre mais un combat à mener avec toutes les armes possibles , sans violence mais avec détermination. Je propose qu'une pétition nationale soit lançée pour que cette
mascarade cesse , pour que la pensée républicaine triomphe.
cordialement à toi, aux socialistes, à tous les gens de bon sens .
Bernard


Profil

  • Pascal Martineau
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.

logo ecrivain 

Découvrez mon activité d'écrivain public agréé

 

Président de  l'Academie des écrivains publics de France

Recherche

Le temps qui passe

Archives

Faites connaître mon blog

J'invite les lecteurs occasionnels ou réguliers qui ne sont pas encore abonnés à le faire ("Recevoir des alertes" ci-dessous). Vous serez ainsi automatiquement informés de la publication d'un nouvel article. Le désabonnement est aussi simple que l'abonnement.

J'invite celles et ceux qui sont déjà abonnés - et je les en remercie par avance - à faire connaître mon blog en utilisant le module "recommander ce blog" ci-dessous.