Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Je suis né le 18 février 1963 à Issoudun dans l’Indre, et le Berry donc.
Mère femme au foyer et syndicaliste, d’origine limousine.
Père électromécanicien et syndicaliste, d’origine normande.

Mon parcours scolaire et professionnel et, en parallèle, ma vie militante (en bleu)  


Ma scolarité primaire et secondaire

Ecole maternelle à Issoudun.
CP, école primaire Condorcet, Issoudun.
CE1 au CM2, école primaire Saint-Exupéry, Tours. 

6e, collège Pierre de Ronsard, Tours.
5e à 3e, collège Joliot-Curie, Orléans.

Elu délégué de ma classe en 4e et et 3e
Mai 1978 : 50e anniversaire de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) à la Courneuve. J'adhère à la JOC.

Seconde à terminale : lycée Jean-Zay, Orléans. J’obtiens le bac D (biologie), mention « passable » en 1981.

Elu délégué de classe en première et en terminale. Et délégué au Conseil d’administration du lycée l’année de terminale.

Premières expériences professionnelles
Eté 1980 : employé de nuit au centre de tri de la Poste à la gare d’Orléans
Eté 1981 : employé de jour au centre de tri « paquets » de la Poste à Fleury les Aubrais

Mes études supérieures
1981-1982
Après avoir été admis sur concours d’entrée, première année de certificat préparatoire (CP) à la Maîtrise de sciences et techniques (MST) de l’information au Centre universitaire d’enseignement du journalisme (CUEJ) de Strasbourg. Parallèlement, je tente de débuter un DEUG de droit.
>> Mon rapport pour les stages effectués en 1986 à La Nouvelle République du Centre Ouest et FR3 Alsace

Elu UNEF-ID au conseil d’UFR de l’école de journalisme

1982-1983
Ayant échoué en droit et les redoublants n’ayant pas droit à une bourse, retour à Orléans, où je passe mon permis de conduire et où je m’inscris en première année de DEUG de Lettres Modernes.

Président fédéral de la JOC d’Orléans
Mai 1983 : Festival des jeunes pour l’emploi à La Courneuve
Elu UNEF-ID au conseil d’UFR de la faculté de Lettres

1983-1984
Retour à Strasbourg. 2e année de CP au CUEJ, en parallèle de ma 2e année de DEUG de droit à la faculté de sciences humaines de Strasbourg.

A la JOC : responsable fédéral de la JOC de Strasbourg.
Elu « Pour un syndicalisme autogestionnaire » (PSA) au conseil d’UFR de l’école de journalisme. Nous expérimentons une pratique déjà très en vogue dans les universités canadiennes : la notation des profs par les étudiants. Ca chauffe !

1984-1985
Le DEUG de Lettres modernes en poche, première année de MST de journalisme. Echec à la fin de l’année de quelques points à cause des matières universitaires. J’arrive premier de promo en télévision. Ca ne suffira pas. Fin des études.

A la JOC : président de la fédération de Strasbourg.

1985-1987
Service national d’objecteur de conscience à la JOC de Strasbourg. Président fédéral. Elu pour l'Alsace au Conseil national de conduite et de recherche. Au niveau national, je suis chargé des dossiers de la revue du mouvement : La Jeunesse Ouvrière.

1987-1990
Secrétaire national de la JOC à Courbevoie. De 1998 à 1990, je suis coresponsable de l’organisation du rassemblement national Maniformation qui réunira 30 000 jeunes à La Courneuve. Je suis membre du comité de rédaction de La Jeunesse Ouvrière. En 1988, j'obtiens ma carte de presse : n° 62647.

1990-1994
Chef de service « société » puis secrétaire de rédaction à l’hebdomadaire Témoignage Chrétien à Paris.

Délégué du personnel CFDT. On obtient la constitution d’un comité d’entreprise. Nous serons presque tous virés par Georges Montaron, le gourou-PDG, après un très long et dur conflit (dont huit semaines de grève).

1994-1996
Secrétaire de rédaction au quotidien départemental Centre Presse à Rodez dans l’Aveyron.

En 1995, j’adhère au Parti socialiste, section d’Onet le Château.

1996-2001
Secrétaire national de l’ Action Catholique Ouvrière (ACO). Rédacteur en chef de la revue du mouvement, Témoignage ACO, je suis le maître d’œuvre de la transformation complète du journal.

Mars 2001 : candidat aux élections municipales, en 22e position sur la liste conduite par Jean-Pierre Sueur, maire sortant. Nous perdons l’élection.

Depuis novembre 2001
Assistant parlementaire de Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret.

De 2004 à mars 2008, conseiller municipal d’opposition et conseiller d’agglomération.
De 2006 à 2010, secrétaire de la section d’Orléans du Parti socialiste.

Depuis avril 2008
Correspondant pigiste du magazine Têtu pour la région Centre sous le pseudonyme de Pascal Matthieux

 

Depuis 2009

Accompagnement d'artistes (organisation d'expositions, communication) : Sébastien Buron-Lévêque (photographe d'art), Thierry Esther (peintre), Terry Est (photographe d'art), Stéphane Hussein (photographe d'art).

 

Depuis le 1er janvier 2010

Co-associé principal et gérant à titre monoritaire de la SARL de communication Com'In Design.

Principaux clients : Hôtel Restaurant "Le Rivage", Olivet - Le Bel Air, Orléans - Publi 45.

 

Depuis janvier 2011

Depuis février 2011

Ecrivain public - Les Mots Pour Le Dire - agréé par l'Académie des Ecrivains Publics de France (AEPF).

Président de l'AEPF deouis juin 2012

Je collabore chaque semaine, sous le pseudonyme de Pascal Matthieux, à l'hebdomadaire gratuit d'Orléans Publi 45.

Entre octobre 2011 et février 2013, j'a aussi écris aussi, sous le pseudonyme de Vincent Marie, dans le mensuel fémimin gratuit d'Orléans, Edith Magazine.

Partager cette page

Repost 0

Profil

  • Pascal Martineau
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.

logo ecrivain 

Découvrez mon activité d'écrivain public agréé

 

Président de  l'Academie des écrivains publics de France

Recherche

Le temps qui passe

Archives

Faites connaître mon blog

J'invite les lecteurs occasionnels ou réguliers qui ne sont pas encore abonnés à le faire ("Recevoir des alertes" ci-dessous). Vous serez ainsi automatiquement informés de la publication d'un nouvel article. Le désabonnement est aussi simple que l'abonnement.

J'invite celles et ceux qui sont déjà abonnés - et je les en remercie par avance - à faire connaître mon blog en utilisant le module "recommander ce blog" ci-dessous.