Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 11:27

nadine-morano 55Vive les caméras intégrées aux téléphones mobiles. C’est au tour de Nadine Morano, cette fois, d’en faire les frais. Le secrétaire d’Etat chargée de la famille et de la solidarité a tenu lors d’un « débat » sur l’identité nationale des propos scandaleux qui stigmatisent et caricaturent à outrance les jeunes français d’origine musulmane : « Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est Français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un emploi, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers ».

fadela amara120070926hirschinsidePreuve supplémentaire, si nécessaire, du côté nauséabond de ce « débat » national. Qu’un maire aux idées courtes d’une petite commune de la France profonde se fourvoie dans des déclarations qui n’honorent pas sa fonction est déjà assez insupportable. Mais qu’un ministre de la République s’épanche de manière aussi abjecte en dit long sur le climat idéologique qui règne au sein du gouvernement de François Fillon. Ajoutée à l’affaire des Afghans, on s’étonne alors que des gens comme Fadela Amara ou Martin Hirsch trouvent encore de bonnes et honnêtes raisons pour ne pas démissionner de ce gouvernement raciste.

« Moi, ce que je veux » d'une ministre de la République, c'est qu'elle respecte la laïcité de notre pays, qu'elle respecte chacun de ses habitants, quelles que soient leur origine, leur religion, leur sexualité, qu'elle œuvre pour chacun puisse trouver un emploi et vivre dignement.

>> Voir la vidéo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Pascal Martineau
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.

logo ecrivain 

Découvrez mon activité d'écrivain public agréé

 

Président de  l'Academie des écrivains publics de France

Recherche

Le temps qui passe

Archives

Faites connaître mon blog

J'invite les lecteurs occasionnels ou réguliers qui ne sont pas encore abonnés à le faire ("Recevoir des alertes" ci-dessous). Vous serez ainsi automatiquement informés de la publication d'un nouvel article. Le désabonnement est aussi simple que l'abonnement.

J'invite celles et ceux qui sont déjà abonnés - et je les en remercie par avance - à faire connaître mon blog en utilisant le module "recommander ce blog" ci-dessous.