Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 15:31

primaires_saran.JPGQue n’a-t-on entendu à droite – et à gauche aussi parfois – sur ces primaires ! Ca allait être la pagaille, la foire d’empoigne, la débandade même. Les journalistes en mal d’infos croustillantes, après avoir abusé du cas DSK, attendaient les candidats au tournant. On espérait des coups bas pour mieux les dénoncer ensuite. Rien de tout cela n’est arrivé. Au grand dam d’une certaine presse et d’une grande partie de la droite et de l’extrême gauche sans doute aussi.
Mieux, les primaires ont rencontré un succès quasiment inespéré. Une fois de plus, le Parti socialiste, nonobstant tous ses travers inhérents à tout groupe humain, a prouvé une fois de plus qu’il était le parti le plus démocratique de France.
Je me rappelle de la joie que j’avais ressentie lorsqu’en 2005, au congrès du Mans, l’italien Romano Prodi avait parlé avec enthousiasme de l’expérience transalpine des primaires et de la « Fabrica ». Ce jour-là, j’ai rêvé – avec beaucoup d’autre sans doute – que notre parti ait un jour l’audace de tenter pareille aventure. Martine Aubry, avec d’autres, a eu cette audace. Le Parti socialiste, ses militants, ont eu cette audace. Rien d étonnant. Non-cumul des mandats (il y a encore beaucoup à faire), financement des campagnes électorales et des partis politiques, élections internes au suffrage « universel » à bulletin secret : c’est, depuis toujours, le Parti socialiste qui fait avancer la démocratie dans notre pays. Et pas seulement dans le domaine électoral bien sûr.
Aussi ai-je vécu ce premier tour des primaires citoyennes avec une grande fierté. Fier d’avoir modestement contribué à faire grandir notre démocratie. Fier d’avoir donné la possibilité à des hommes et des femmes qui se reconnaissent dans nos valeur de d’exprimer. En toute liberté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Pascal Martineau
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.
  • Journaliste de métier, assistant parlementaire, écrivain public, j'aime les mots.

logo ecrivain 

Découvrez mon activité d'écrivain public agréé

 

Président de  l'Academie des écrivains publics de France

Recherche

Le temps qui passe

Archives

Faites connaître mon blog

J'invite les lecteurs occasionnels ou réguliers qui ne sont pas encore abonnés à le faire ("Recevoir des alertes" ci-dessous). Vous serez ainsi automatiquement informés de la publication d'un nouvel article. Le désabonnement est aussi simple que l'abonnement.

J'invite celles et ceux qui sont déjà abonnés - et je les en remercie par avance - à faire connaître mon blog en utilisant le module "recommander ce blog" ci-dessous.